Hélène Routhier

Ma rencontre avec la peinture et l’abstraction fut un moment déterminant dans ma vie; j’ai reçu cette voie d’expression personnelle comme un cadeau fascinant. C’est un privilège de pouvoir m’exprimer par ce médium et de partager avec les autres les réactions suscitées par mon travail artistique.

Formation artistique

Je suis d’abord une autodidacte, et je me suis formée et perfectionnée en auprès d’artistes professionnels : Pierre Laplante, Jacques Clément, Lee, Louise Lippé-Chaudron, Dominique Sarrazin, Svelta Velikuva, Patricia Walsh et Hélène Goulet. J’ai la chance d’être guidée par Hélène Goulet depuis de nombreuses années, son apport à ma recherche et à ma peinture participe à mon affirmation.

Démarche artistique

Mes tableaux abstraits sont d’abord soit sculptés sur le canevas avec des textures, soit amorcés par des  applications de couleurs, soit saisis sur le papier par les températures extérieures sous zéro; puis, dans un dialogue avec les accidents, les textures, l’ombre, la lumière et les lignes de force, je travaille jusqu’à ce qu’un tableau me soit donné. L’expérimentation et le dialogue avec l’aléatoire sont mes approches de prédilection. Mes tableaux traduisent ma relation avec  la nature.

Plusieurs de mes oeuvres des dernières années évoquent ma préoccupation pour le climat et questionnent l’usage des énergies fossiles, les projets d’exploitation du pétrole et du gaz de schiste, font référence aux accidents qui surviennent et qui causent des incendies et des déversements de pétrole dans l’environnement. Dans ces oeuvres, je fais souvent intervenir  les températures hivernales sous zéro. Les réactions de la matière au froid produisent sur le papier des textures uniques qui côtoient des coulées noires, salissantes, menaçantes…et si belles. Ces oeuvres sous zéro sont en quelque sorte un manifeste pour la conservation du froid et la glace sur terre.